Reconnaissance HEC

HEC Montréal est une école centenaire d’excellence à l’international et en Europe puisqu’elle possède la triple accréditations, qu’elle est présente dans la plupart des classements internationaux, qu’elle bénéficie de partenariats d’échanges universitaires avec les écoles les plus prestigieuses au monde et surtout qu’à vos yeux, c’est une formation précieuse.

La valeur de HEC Montréal ne se décrète pas et seul vous, qui avez suivi cette formation, êtes capable d’en définir les bénéfices et de les communiquer aux entreprises en entretien pour faire la différence.

Fondée en 1907, elle est la plus ancienne des écoles de commerce et d’administration au Canada.

HEC Montréal se classe parmi les plus importantes et meilleures écoles de gestion en Amérique du Nord et dans le monde avec la 47ème position du classement mondial d’employabilité 2014 (Global Employability Ranking) réalisé par les entreprises de conseil Emerging (France) et Trendence (Allemagne).

HEC Montréal est la première école de gestion nord-américaine à avoir obtenu les trois accréditations les plus prestigieuses en gestion : AACSB (États-Unis), AMBA (Royaume-Uni) et EQUIS (Europe).

HEC Montréal est également reconnue en France en étant membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE). Le BIE – Carrières de HEC Montréal participe activement à la commission stage (afin de se tenir informé de la législation) et de la commission relations entreprises dans l’objectif d’accompagner au mieux l’insertion des diplômés en Europe.

Si un recruteur a des difficultés à positionner HEC Montréal parce qu’elle n’apparait pas dans son système de référence, il peut être intéressant de s’appuyer sur les écoles partenaires d’échanges universitaires de HEC Montréal. Il est fort probable qu’un recruteur français puisse plus facilement placer sur l’échiquier des écoles EM Lyon, Sciences Po Paris, Audencia, Grenoble Ecole de Management plutôt que HEC Montréal.

Pour retrouver nos écoles partenaires, voici le lien : Ecoles partenaires HEC Montréal

Nous avons posé la question des atouts de HEC Montréal à quelques diplômés issus de programmes différents (B.A.A, DESS, M.Sc et MBA) et dans des domaines variés (enseignement, finance, conseil, humanitaire, marketing) voici leurs réponses :

« HEC Montréal m’a apporté de la rigueur, de la méthodologie et une très grande capacité de travail. Aussi, grâce à une approche analytique et « froide » de l’enseignement de la Finance, l’école nous forme pour être des spécialistes dans nos domaines de compétences. A nous de développer notre capacité d’adaptation, et de répondre à des environnements institutionnels et économiques de manière adéquate. Tous les cours en première année donnent un bagage social, économique et culturel que l’on peut utiliser après, sans forcément s’en rendre compte… »

« HEC Montréal est une très bonne école avec des professeurs de haut niveau, passionnés et qui ont à cœur de transmettre leur savoir. Plus particulièrement, je pense que d’un point de vue technique le niveau est très bon. Par ailleurs, la chance qui nous est offerte de rencontrer des étudiants du monde entier est une véritable opportunité à saisir, permettant de développer son ouverture d’esprit, mais aussi de découvrir de nouvelles façons de voir les choses. Je pense au très important « think out of the box », surtout dans le conseil. »

 » HEC Montréal m’a permis d’avoir accès à mes stages à New-York puis en Californie. Mes études m’ont donné le goût de l’international. C’est une École reconnue et très bien connectée avec des entreprises internationales. Elle a une bonne réputation et permet de développer un très bon réseau. Les études à l’Ecole permettent de développer les soft skills et à prendre confiance en soi. Elles nous donnent les armes pour nous démarquer en entreprise grâce à la méthode d’enseignement, les travaux d’équipe, les jeux de rôle et les business cases. C’est une excellente préparation au monde de l’entreprise. On apprend aussi à ne pas se mettre de limite. J’ai souvent entendu « on ne peut pas »,  » ce n’est pas possible », ça ne m’a jamais arrêté et j’ai eu souvent l’occasion de démontrer Le contraire! »

« Cette formation m’a permis d’atteindre mon objectif de double formation. Le MBA intensif a été très intéressant et la diversité des profils et des problématiques inter culturelles m’ont permis d’acquérir une ouverture d’esprit qui m’est très  utile aujourd’hui. À Paris on est confronté à ce management interculturel, cela m’y a bien préparé. J’ai également pu développer un réseau de contacts intéressants notamment dans le domaine de la finance. Le rayonnement de HEC Montréal est de belle facture, l’École à une belle réputation qui est méritée. »

« HEC Montréal est un acteur incontournable dans le monde de la recherche en gestion avec un très grand nombre de chercheurs qui publient dans les revues les plus réputées du monde. C’est un aspect assez méconnu de l’école quand on est étudiant au BAA, mais dont on s’aperçoit très vite quand on intègre le monde de la recherche. Mon passage à HEC m’a donc permis de découvrir un visage monde de la recherche très dynamique et m’a donné envie de poursuivre dans cette voie. Je pense que la grande force de l’école est de donner beaucoup de latitude aux étudiants dans la capacité à modeler leurs parcours universitaires. Par exemple, de choisir ses cours, ses associations, ses engagements à la carte en fonction de ses intérêts, et si on veut on peut même assister à une myriade de cours en auditeur libre dans les quatre universités de la ville. C’est selon moi un terreau très fertile pour des profils curieux et qui rend ces profils plus originaux (et plus attractifs) sur le marché du travail à la recherche de nouveaux talents. »

« Le passage de HEC Montréal à l’ONU ainsi qu’aux syndicats internationaux s’est très bien passé car j’étais déjà habituée à côtoyer différentes cultures et nationalités (…) Dans mon domaine, la formation HEC m’a également permis de me différencier par rapport à des profils en sciences politiques ou relations internationales qui ont une approche plus théorique et un peu moins pratique. L’approche « pratique » est un pilier de notre enseignement à HEC Montréal (étude de cas, la mise en situation…) et cela est très bénéfique dans n’importe quel milieu professionnel. »

« Les réseaux sociaux sont un domaine en constante évolution. Mes études à HEC m’ont donné des outils indispensables qui me servent tous les jours. En plus du fond et d’une bonne vision globale de la communication, j’ai beaucoup appris en terme d’organisation et de méthodologie comme la gestion du temps, anticipation et savoir penser out of the box. Je peux adapter ce que j’ai appris en communication aux réseaux sociaux. Le fait d’acquérir des compétences concrètes a été un vrai atout. Par ailleurs, au Québec les gens sont très efficaces et réactifs. Il y a une vraie culture de la performance, tout va très vite. J’ai aussi appris à travailler en équipe, un élément essentiel et omniprésent à HEC Montréal, tout comme dans mon travail. Les cours de psychologie en entreprise m’ont beaucoup servi, ainsi que celui de Marketing de services. Cette formation m’a donné des billes  sur différents sujets et m’ont appris à réfléchir différemment. Par ailleurs, je me suis construit un bon réseau auprès des étudiants et des professeurs, qui pour certains étaient des pontes du secteur. Ça a été un vrai gain d’expérience, cette formation m’a permis de prendre du recul. C’était un excellent complément de mon premier cursus et de mon expérience professionnelle. »

« Au moment d’intégrer le CELSA, je suis certain que l’originalité de mon parcours a joué lors de l’entretien. Je me suis retrouvé en concurrence avec beaucoup de profils venus des sciences politiques et le directeur du master voulait avoir une diversité de profils. Mes camarades étaient des géographes, des littéraires, des communicants, mais aucun venait d’une école de commerce, et encore moins de l’étranger. »