OCNI Factory : Objets Comestibles Non Identifiés

Nous vous présentons le portrait de Nadia Lahrichi, co-fondatrice de l’entreprise OCNI Factory. Entourée de 2 savants-fou, ils opèrent et vendent leur produit phare en France et au Canada. Entretien.

On aimerait tout d’abord en savoir plus sur ton parcours ? 

J’ai vécu à Casablanca jusqu’à l’âge de 16 ans, avec un papa Marocain et une mère franco-canadienne. Beaucoup de voyages à Montréal pour rendre visite à ma famille maternelle ; Montréal a donc été ma ville de cœur (et de vacances) depuis toute petite… Mes parents ont décidé de quitter le Maroc pour se ré-installer à Montréal, ville dans laquelle j’ai passé mon baccalauréat ES dans un Lycée Français (Collège Marie de France) puis les études universitaires avec un BAA à HEC Montréal en Marketing et Management.

Suite aux études, moi qui avais toujours voulu travailler dans la gastronomie, j’ai décidé de partir découvrir Paris et de profiter de ma nationalité Française pour travailler dans ce secteur. Je devais y passer 8 mois…. j’y ai vécu 10 ans !
Durant ces 10 années, j’ai été directrice commerciale de plusieurs établissements dédiés à la cuisine, notamment l’Atelier des Sens, école de cuisine reconnue pour la qualité des cours ou Le Purgatoire-54 Paradis, espace événementiel haut de gamme, dédié à la l’art et la cuisine. C’est là que j’ai rencontré mes associés, Tristan Cano et Benoît Le Guein.

Benoît, designer culinaire, avait de nombreuses idées pour créer de nouveaux objets qui révolutionneraient la manière de manger. Tristan et moi avons été assez fous pour le suivre dans ses projets et OCNI Factory est né. (Cf Dossier de presse pour plus de détails)

Nous avons lancé l’entreprise à Paris en décembre 2016 puis quelques mois plus tard, nous avons gagné un concours d’échange de Startups entre Paris et Montréal. Nous avons donc passé l’été 2016 à Montréal pour prospecter et voir s’il y avait un marché pour OCNI Factory. Nous avons signé plusieurs contrats cet été-là, notamment avec Tourisme Montréal pour créer des événements multi-sensoriels mettant en valeur la ville aux yeux d’autres villes telles que Londres, Paris ou Bruxelles. OCNI étant lancé à Montréal et nous avons décidé de scinder l’équipe afin de créer une entité Canadienne. Benoît et Tristan, eux, poursuivent le développement en France.

Je reviens régulièrement à Paris pour participer à des salons et promouvoir OCNI Factory. Nous faisons par exemple cet automne, la « Paris Retail Week » une délégation Québécoise encadrée par Export Québec. OCNI Factory est désormais une entreprise qui opère des deux côtés de l’Atlantique et notre identité est clairement Franco-Canadienne. Nous jouissons des avantages de travailler sur les deux marchés et ils se répondent plutôt bien !

En quoi HEC Montréal a contribué au succès de ta compagnie ? 

HEC Montréal m’a clairement donné une vision. Ceci selon plusieurs points de vue, je m’explique.

– Une vision de l’entreprise dans son ensemble car les cours offerts sont complémentaires

– Une vision ou plutôt l’ambition d’aller loin car l’impression que tout est possible

Que ce soit à travers les cours que nous avons eu ou les études de cas que nous avons faites, qui rendent les choses et le marché du travail très concret, cela donne l’énergie d’entreprendre et l’envie d’aller loin. Les rencontres des entrepreneurs lors de ces études ou les interventions des dirigeants au sein de l’école, c’est ce qui me reste en tête et qui m’a donné envie d’avoir ma propre entreprise.
Je reconnais aussi qu’HEC Montréal m’a permis d’avoir un réseau et ce fut parfois une carte de visite bien utile pour aller à la rencontre de clients, fournisseurs, partenaires… Que ce soit à Paris ou à Montréal… Et ceci en tant que salariée ou entrepreneure…

OCNI Factory – c’est quoi en fait ? 

OCNI Factory c’est la première gamme d’Objets Comestibles Non Identifiés qui révolutionne votre manière de manger. De bons produits, de l’innovation et du fun ! Basé en France et au Canada, le studio de design a développé les premiers Assaisonnements à tailler pour épicer vos plats.
Il existe aujourd’hui 4 saveurs d’Assaisonnements à tailler. Ce sont de savoureux condiments sous forme de crayon à tailler. Quelques copeaux suffisent pour relever vos assiettes.

– Citron confit (Idéal avec crudités tartares et poissons)

– Piment et ail (Idéal avec viandes grillées, pizzas et pâtes)

– Sauce soja et cèpe (Idéal avec sushis, risottos et woks de légumes)

– Basilic (Idéal sur cuisine méditerranéenne ou fruits)

Notre mission est de créer des OCNI (Objets Comestibles Non Identifiés) à l’aide de bons produits afin d’ajouter du fun à votre quotidien.

Quels sont vos projets futurs ?

–          De nouveaux OCNI, très différents qui viendraient compléter la gamme des Assaisonnements à tailler.

–          Un rayonnement hors des frontières Française et Canadienne….

N’hésitez pas à suivre les aventures de Nadia et de ses associés via ces différents réseaux :

  • Facebook : /OCNIfactory
  • Twitter : @OCNIfactory
  • Instagram : @ocnifactory