De Montreal à Paris en passant par l’Italie, le parcours en conseil de Sonia Rezgui

  • Sonia Rezgui, diplômée du BAA Finance de marché d’HEC Montréal en 2008, nous pousse à oser et à toujours avoir envie! Motivée par l’envie de voyager et par le sens de la clientèle, Sonia a connu un parcours dans le secteur du conseil très impressionnant.

  • Son conseil ? Avoir la « tête bien faite », tout simplement. 

  • Bonjour Sonia, pourrais-tu nous parler de ton parcours ?

  • Suite à mon diplôme à HEC Montréal, j’ai travaillé pendant 4 mois à la Caisse des Dépôts et Placement du Québec grâce au contact de mon professeur de finance, Thierry Devroede (très bon professeur, et que je remercie au passage).

  • Mon envie de poursuivre mon expérience à l’étranger, et mon intérêt pour l’Italie, m’ont amenée à quitter Montréal pour Milan, où j’ai intégré la Banque d’investissements de la Société Générale en tant qu’auditeur interne.

  • De retour en France, et après plusieurs années au sein de KPMG à Paris, je fais partie aujourd’hui du cabinet PwC en conseil en Services Financiers.

  • L’intérêt de mon activité réside dans la diversité des problématiques rencontrées, ainsi que des clients. Je dirais qu’il est assez difficile de s’enfermer dans sa zone de confort.

  • Le conseil est un secteur qui recrute en ce moment. Les candidats recherchés doivent avoir une tête bien faite ; être capables de trouver des solutions rapidement quand surviennent des problèmes, de prendre des risques de manière mesurée et surtout d’avoir envie (et c’est à vous de trouver ce dont vous avez envie, et pourquoi).

  • Suivant les départements, une expérience préalable peut être exigée, mais si le poste vous attire vraiment, osez tenter votre chance !

  • Quel a été l’apport d’HEC Montréal ?

  •  HEC Montréal est une très bonne école avec des professeurs de haut niveau, passionnés et qui ont à cœur de transmettre leur savoir.

  • Plus particulièrement, je pense que d’un point de vue technique le niveau est très bon.

  • Par ailleurs, la chance qui nous est offerte de rencontrer des étudiants du monde entier est une véritable opportunité à saisir, permettant de développer son ouverture d’esprit, mais aussi de découvrir de nouvelles façons de voir les choses. Je pense au très important « think out of the box », surtout dans le conseil.

  • Quels sont tes souvenirs les plus mémorables ?

  • Tout était nouveau à Montréal. Tout était marquant.

  • J’étais jeune et loin de chez moi, à plus de 8000 km, dans le but de faire mes études et ces trois années ont été inoubliables.

  • As-tu des conseils pour les diplômés?

  •  Mon premier conseil et le plus important je pense, c’est de ne pas avoir peur de ses différences, et au contraire même de les mettre en avant.

  • Je suis fière de la différence de mon parcours et de mes origines car c’est ma force.

  • Je me suis toujours servie de cette différence comme d’un atout ; le fait de parler italien, d’avoir vécu, étudier et travailler dans différents pays tout en gardant une cohérence dans mon parcours professionnel.

  • Je conseille également de rester ouvert aux opportunités qui peuvent s’offrir à vous, ne vous enfermez pas dans le schéma d’un « parcours type », osez la différence.

  • Ayez toujours en tête « l’étape suivante », c’est elle qui vous aidera à choisir le bon chemin pour arriver à concrétiser vos objectifs.

  • Je suis prête à partager mon expérience dans mon domaine d’activité et je serai heureuse de faire du mentorat.