Votre réseau


Plus d’une embauche sur deux se conclue aujourd’hui par le biais des réseaux et de la cooptation.

A compétences égales, un candidat recommandé par un interne de l’entreprise versus un candidat sans contact privilégié, a un sacré atout et l’issue est généralement sans surprise : le candidat anonyme est remercié, le candidat « connu », le bienvenu !

La différence entre une recherche passive (le candidat attend une annonce idéale) et la recherche active (le candidat initie le 1er contact avec l’entreprise) repose sur l’utilisation de votre réseau relationnel.

A quoi sert le réseau ? Ce n’est pas seulement décrocher l’emploi de vos rêves sinon :

> Obtenir des informations, conseils pratiques pour affiner votre projet : entreprises-cible, secteurs, postes etc…
> Faire valider votre projet
> Communiquer sur le bien-fondé de votre démarche

Identifier et développer son réseau demande de faire preuve d’audace, de persévérance et de créativité.

Un diplômé BAA HEC Montréal 2011, spécialisation TI, me raconte brièvement son parcours. Après un an dans la gestion de relations d’affaires chez Bombardier à Montréal, il prend son sac à dos pour faire le tour de l’Amérique du Sud pendant un an. De retour en France, il n’a qu’un objectif en tête : vivre au Mexique. En parcourant le réseau HEC Montréal sur Linkedin, il découvre que 150 diplômés y sont répertoriés. Il n’hésite pas à contacter les profils, qui l’intéressent. Il décroche 3 entretiens via ce canal. En regardant différentes entreprises spécialisés en TI et localisés au Mexique, il découvre l’entreprise Netgem et son livre blanc sur une thématique pointue. En le lisant, il se rend compte qu’il adorerait travailler pour les enjeux auxquels ils sont confrontés. Il leur envoie une candidature spontanée personnalisée. Trois jours après, il est recontacté. Cela fait 6 mois qu’il y travaille et il en est ravi.

J’ai connu un ami ingénieur qui rêvait jour et nuit d’intégrer la plus grande multinationale de services pétroliers, Schlumberger. Il avait aussi un 2nd rêve plus silencieux, travailler quelques années aux États-Unis. Un jour, ce rêve s’est matérialisé ; une offre de VIE à San Francisco est postée sur le site d’Ubifrance.  Il répond à l’offre rapidement. Au travers de Linkedin, il retrouve le décideur à San Francisco. Il tente de le contacter par téléphone à trois reprises et n’arrive pas à passer la barrière du secrétariat. Il tente une quatrième fois ; la secrétaire, exaspérée, transfère l’appel à la personne concernée… Aujourd’hui, après une expérience de Chef de projet d’un an à San Francisco, il travaille désormais à Southampton en tant que Physicien et toujours pour Schlumberger.

Par réseau actuel, nous entendons le réseau primaire, c’est-à-dire les personnes que vous connaissez et pensez pouvoir contacter par téléphone.

La première démarche est d’identifier l’ensemble de vos contacts actuels. Cet exercice est difficile parce que nos préjugés et l’autocensure sont souvent de la partie. « Que peut m’apporter les gens chez qui j’ai fait du baby-sitting ? » «  Il connait personne mon oncle qui tient une pharmacie… » Et pourtant, si vous saviez, vous seriez étonné.

La première étape est donc de passer en revue l’ensemble de son réseau sans oublier personne. Il est judicieux de les répertorier à partir des différents cercles que vous avez construits : entourage familial, amis, camarades de lycées, d’écoles, professeurs, voisins, associations, collègues, clients, prestataires, médecins, banquier etc…

Communiquer avec votre réseau actuel

La seconde étape est de faire savoir votre situation à ce réseau parce que ces personnes, compte tenu de leurs réseaux respectifs, sauront davantage vous aider que vous-mêmes, vous ne le pensez ! Pour cela, il faut se préparer : vous devez de mettre au point une présentation claire et succincte de votre projet professionnel. Vous pouvez tester votre communication auprès des contacts faciles et sans enjeux. Il est important de fixer un objectif précis pour chacun des contacts en préparant la liste des thèmes/questions à aborder.

Le passage à l’acte peut parfois paraître difficile. Cela fait des mois voire des années que vous n’avez pas revu votre ami d’enfance, qui travaille désormais dans un grand cabinet de conseil…. Ce fameux oncle pharmacien, vous ne voyez vraiment pas comment il peut vous aider… Qui a dit que vous aviez besoin d’aide ? Qui a dit que vous cherchiez à développer votre réseau ? Lors de cette étape, il s’agit simplement de s’enquérir des nouvelles des gens qui vous entourent, qui en retour normalement, demanderont des vôtres. A l’écoute de votre projet professionnel, ils auront sans doute des idées de connexions, mises en relation ou d’autres pistes d’exploration que vous ne soupçonnez pas.

Selon la théorie des 6 poignées de main, nous serions tous reliés sur la terre, au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons. Face à cette théorie, votre potentiel de réseau est vaste.

Le réseau secondaire regroupe toutes les personnes que vous pouvez contacter par le biais de votre réseau primaire et qui ne vous connaissent pas. Elles vous rapprocheront de la cible finale en vous permettant de :
> Valider votre projet professionnel
> Mieux connaître le marché qui vous intéresse
> Recueillir de l’information sur les entreprises cibles
> Obtenir de nouvelles introductions

Votre objectif est d’atteindre un décideur, une personne que vous souhaitez rencontrer dans une entreprise cible. Via votre réseau primaire, vous pouvez parvenir jusqu’à lui et en faisant preuve d’imagination, vous avez d’autres possibilités pour y accéder :
> Prendre contact avec une cible en se référant à un article, reportage en rapport avec elle
> Visite de salons professionnels
> … A vous !

Réseaux en direct

Le développement de votre réseau se fait aussi en favorisant la dynamique des rencontres. La fréquentation des chambres de commerce, de salons professionnels, autres colloques et des événements organisés par HEC Montréal Europe Alumni sont des lieux qui se prêtent aux rencontres qualifiées. La rubrique ‘événement’ vous permet de vous tenir informé de certains ces événements.

Se présenter

Lors des rencontres entreprises, vous devez cibler les entreprises qui vous intéressent.

Préparation

> Quelles entreprises souhaitez-vous rencontrer ?
> Quels types de questions poser ?
> Se renseigner sur les activités des différentes entreprises en amont.

En entretien

> Se présenter en tenue professionnelle, regarder l’interlocuteur en face, faire preuve d’intérêt et d’enthousiasme.
> Avoir son CV actualisé sur soi
> Poser des questions et prendre des notes
> Travailler la forme. Plutôt que de demander à telle ou telle entreprise, s’ils ont des postes à pourvoir, privilégier la démarche suivante : « je souhaite devenir consultant en XXX, quels sont vos conseils pour atteindre ces objectifs ? »

Une fois en poste

Une fois votre stage ou emploi décroché, il est essentiel d’envoyer des remerciements à tous ceux qui vous ont aidé. Vous pouvez en profiter par la même, pour envoyer vos nouvelles coordonnées professionnelles. Faites également savoir que vous restez à leur disposition pour tout besoin.